Les racines (suites)

Ndlr : Grande Ligne publie ici les contenus iconographiques et textuels du parcours d’interprétation Place Feller installé devant l’église Roussy à Saint-Blaise (Québec).

Galérien puis aumônier du roi

John Knox (15141572) Capturé par les armées françaises et envoyé aux galères durant deux ans, cet ancien prêtre devient aumônier d’Édouard VI, premier souverain anglais protestant. En écrivant le Book of Common Order, fortement inspiré des travaux de Calvin, Knox introduit la Réforme dans l’Église écossaise et fonde l’Église presbytérienne.

John_Knox_woodcut

L’Église presbytérienne anglophone est liée à la présence des soldats écossais, au 18e siècle. L’action francophone de l’Église presbytérienne au Québec est initiée en 1839, avec la fondation de la Société missionnaire canadienne française, qui soutiendra les débuts de l’œuvre Feller.

Chassé de la Sorbonne

Guillaume Farel (1489-1565) Théologien et professeur à la Sorbonne, cet érudit humaniste rompt avec le catholicisme en 1521 mais ne renonce pas facilement à son désir de réformer l’Église romaine. Chassé de la Sorbonne pour ses idées évangéliques, il n’adhère au protestantisme qu’en 1530. Il devient prédicateur et pasteur, et joue un rôle prépondérant dans l’expansion de la Réforme protestante.

Aujourd’hui, la Faculté the théologie Réformée, située à Montréal, porte le nom d’Institut Farel.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.